LA COMPAGNIE REMUE-MENINGES
Intention artistique

Le devoir de l’art est d’interpeller les consciences, à donner quelque cohérence au fracas du monde, à être en prise avec le présent. Créée en 1987, elle a toujours cherché à toucher un large public. La forme des spectacles s'efforce d'être drôle mails il y a toujours un fond tragique donc producteur de sens. Elle se sent proche des univers de Dario Fo, de Toto, de Karl Valentin, de Nikolaï Erdman.

Thèmes et méthode

Elle a travaillé pendant dix ans sur l'âme et la pensée enfantine, ce qui fait son originalité et sa particularité. La Compagnie se caractérise par un travail de recherche important (documentations diverses, enquêtes, etc...) qui aboutit le plus souvent à des créations de textes originaux-créations et aussi adaptations.

Sa volonté est d'aller sans cesse à la conquête de nouveaux publics. Elle essaie de présenter des formes de spectacles adaptables et à des lieux les plus divers. La Compagnie travaille de manière artisanale et pense qu'il faut du temps pour mûrir un texte, une mise en scène. La recherche du sens est toujours au centre de la réflexion.

La trilogie sur l'enfance

Le travail de la compagnie autour de l'enfance a donné lieu à la création d'une trilogie. Celle-ci a été créée à partir de véritables textes d'enfants Napolitains collectés par Marcello D'Orta. C'est après "J'espérons que je m'en sortira" que la compagnie a poursuivi son exploration de l'âme et la pensée enfantine avec "Dieu nous a créés gratis" et "Roméo love Giulietta".

En 2012, la Compagnie à repris "J'espérons que je m'en sortira" au festival Off d'Avignon dans une nouvelle version, modernisée et nourrie par tout le travail qui s'en est suivi depuis une dizaine d'années. Découvrez ces spectacles...

A venir

Après avoir abordé le thème de la croyance et de la laicité avec le spectacle « Entretien d’un philosophe avec la maréchale de *** » d’après Denis Diderot, elle travaille aujourd’hui à déchiffrer les sentiers... de nouveaux rapports sociaux, économiques, écologiques dans une entreprise d’émancipation avec ses deux derniers spectacles au carrefour de la conférence théâtralisée et du théâtre d’idées citoyen : « Sommes-nous en démocratie ? » et « Si l’homme est né libre, il doit se gouverner ?» qui nous invitent à réfléchir sur nos libertés.

Disponible à la diffusion






 
  Copyright © 2018 Cie Remue-Méninges